Dossiers santé, causes de la dépression et leur influence sur les proches.

Rédigé par josé - - 1 commentaire

Les causes d’une dépression sont nombreuses et ne peuvent souvent pas être évidentes pour les personnes qui sont proches de la personne qui souffre de cette maladie. Une personne qui s’investit à fond dans tout ce qu’elle fait qui pense tout le temps au bien-être des autres, qui s’en fait pour tout le monde qui se mêle un peu de tout qui veut tout gérer tout régenter sera plus disposée à faire un jour une dépression nerveuse au cours de sa vie.
Il faut dire qu’aujourd’hui avec le rythme infernal qu’on impose aux gens actifs ce n’est pas étonnant d’apprendre par les médias que selon les statistiques pharmaceutiques la consommation de psychotropes, de somnifères, d’antidépresseurs et d’anxiolytiques ne cesse d’augmenter.
C’est courant dans les sociétés à l’heure actuelle on doit faire le travaille que trois personnes faisaient avant, c’est comme ça, on ne remplace pas les gens qui partent à la retraite ni les pauses-carrières, il faut que le travail soit fait, point. Jusqu’au jour où on pète les plombs et là tout s’écroule.

C’est le corps qui rentre en conflit avec le mental, il se paralyse et refuse de lui obéir comme pour le punir de n’avoir pas pris en compte tous les avertissements qui lui a envoyé depuis des semaines en provoquant des maux de dos, des crampes dans le ventre, des inflammations dans les articulations provocant des tendinites et mal grès tout on continue et puis un jour STOP ! cette fois, c’est l’arrêt obligatoire, il n’y a pas d’autre alternative, on est victime d’un burn out, c’est le ko total, on est hs, on est incapable d’expliquer ce qui nous arrive, on a beau demander à son corps de bouger rien ne se passe et on reste allongé des heures sans n’y rien comprendre, sans même voir les heures ni les journées passées.
Après quelques boîtes d’antidépresseurs et de calmants on se sent toujours aussi fatigué, on a plus envie de rien, on est devenu quelqu’un d’autre, on est dépourvu d’énergie, le simple fait d’essayer de se tenir debout demande un effort remarquable, on est incapable de rester debout, c’est trop dur. On fonctionne au ralenti, on essaie plusieurs traitements avant de trouver le bon.

Il faudra voir un psychologue plusieurs fois par mois qui va aider à évacuer les émotions et peut-être même consulter un psychiatre qui dans certains cas optera pour ‘l’hospitalisation du patient, le rôle du psychiatre est de déterminer si son patient représente un danger pour lui-même mais aussi pour la société, il y va de sa responsabilité. Il y a plusieurs types de dépressions, légères, modérées et sévères et plusieurs degrés de gravités de la maladie mais il faut retenir qu’il ne faut jamais prendre une dépression à la légère et qu’il faut consulter dès les premiers symptômes, fatigue anormale, irritabilité, trouble de l’humeur, replis sur soi. Beaucoup de dépressifs finissent par se suicider parfois en entrainant des proches ou même des inconnus avec eux.
Vous trouverez d'autres conseils et astuces pour vaincre la dépression, comme par exemple la stimulation magnétique transcrânienne.

Fil RSS des articles de ce mot clé
Magazine santé