Cigarette électronique : les réponses à vos questions

Rédigé par Jose Daphinel - -

L’arrivée de la cigarette électronique sur le marché a détrôné la cigarette classique. Dès son lancement en l’an 2000, elle a tout de suite suscité l’engouement. Pour les professionnels de la santé, c’est un phénomène jugé assez positif, car elle a permis un recul significatif du tabagisme. Quoi qu’il en soit, elle est encore méconnue et suscite divers questionnements. Nous tentons aujourd’hui de répondre aux questions les plus courantes …

La cigarette électronique est-elle une bonne alternative au tabac ?

Oui, la cigarette électronique, y compris le box mod 2019, est une excellente alternative au tabac et pour causes :

  • Elle ne génère pas de produits toxiques comme le goudron, les particules fines et le monoxyde de carbone qui sont sources de maladies cardiovasculaires et cancers
  • Elle permet de retrouver les mêmes gestuels que ceux utilisés par les fumeurs : dispositif tenu à bout de main, à mettre dans la bouche, inhalation de la vapeur, …
  • Elle permet de retrouver sa dose de nicotine grâce à un e-liquide nicotiné
  • Elle permet de fumer, ou plus précisément de vapoter, une vapeur d’eau aromatisée et non une fumée cancérigène et hautement toxique

Elle se présente ainsi comme une version ultra-saine de la cigarette conventionnelle.

La cigarette électronique est-elle conseillée aux femmes enceintes ?

Si la femme enceinte est une ancienne fumeuse, le vapotage sera plus sain pour elle, mais les professionnels préfèrent quand même qu’elle s’abstienne de vapoter tout au long de sa grossesse et de sa période d’allaitement.

Par manque de recul, on ne peut effectivement pas encore quels sont les effets de l’e-cigarette sur l’organisme. Des études ont évoqué ses effets néfastes sur le fœtus, mais elles doivent encore être approfondies pour pouvoir quantifier les risques et établir un seuil de nocivité. 

La cigarette électronique engendre-t-elle une dépendance ?

La cigarette électronique en elle-même n’engendre pas de dépendance. C’est le vapotage fréquent d’un e-liquide contenant une forte teneur en nicotine qui favorise la dépendance.

Autrement dit, la dépendance peut très bien être évité lorsqu’on vapote et ce, pour diverses raisons :

  • Le taux de nicotine dans les e-liquides est strictement contrôlé et ne doit pas dépasser un seuil placé assez bas par rapport à la cigarette classique
  • La personne peut choisir des e-liquides ne contenant pas de la nicotine
  • La personne peut réduire petit à petit sa dose de nicotine jusqu’à totalement l’éviter
  • La personne peut réguler sa fréquence de vapotage

La cigarette électronique entraîne-t-elle le cancer ?

La cigarette électronique n’entraîne pas de cancer tout simplement parce qu’elle n’engendre ni goudron ni particules fines. Ces substances sont effectivement les principales sources de cancer dans le tabagisme.

La cigarette électronique entraîne-t-elle des maladies cardiaques ?

Des études ont récemment déclaré que le vapotage favorise les maladies cardiaques aussi bien chez les anciens fumeurs que chez ceux qui n’ont jamais fumé ou vapoté auparavant.

Il faut toutefois souligner que les risques sont moindres et peuvent très bien être réduits en régulant sa fréquence de vapotage.

Comme tout autre produit de consommation, l’abus de la cigarette électronique est néfaste.

La cigarette électronique est-elle un substitut nicotinique ?

La cigarette électronique n’est pas un substitut nicotinique parce qu’elle ne contient pas systématiquement de la nicotine.

On la qualifie plutôt d’alternative au tabac, car elle peut remplacer la cigarette sans les méfaits qui viennent avec.

La cigarette électronique est-elle un médicament ?

La cigarette électronique s’est dévoilée être une excellente aide durant le sevrage tabagique. C’est d’ailleurs cela qui a fait sa notoriété, car grâce à elle, de nombreux fumeurs ont mieux vécu cette période pourtant jugée douloureuse et incertaine.

Grâce à cette prouesse, certains tendent à penser que finalement, l’e-clope pourrait être considérée comme un médicament ce qui n’est pourtant pas le cas, du moins jusqu’à aujourd’hui.

Il faut dire que si les fabricants s’en donnent la peine, en déposant une requête qui permettrait de le classer en tant que médicament, ils pourraient avoir une réponse positive. Toutefois, comme aucune demande n’a été déposée jusqu’ici, la cigarette électronique reste un produit de consommation classique. Il est d’ailleurs interdit de la vendre en pharmacie.

Qu’est-ce que le vapotage passif ?

Le vapotage passif regroupe les personnes exposées quotidiennement à la vapeur de l’e-cigarette sans vapoter. En règle générale, la vapeur produite reste saine puisqu’elle se compose d’eau et d’arômes, mais certains composants appellent quand même à la prudence surtout si vous utilisez un e-liquide contenant de la nicotine.

Associer cigarette et cigarette électronique décuple-t-il les risques ?

La réponse est oui. Il faut donc cesser de penser que puisqu’on réduit déjà le nombre de tiges de cigarettes fumées par jour en les remplaçant par la cigarette électronique, vous vous exposez à moins de risques. Au contraire, les risques du tabagisme restent et ils sont accentués par le vapotage.

Les commentaires sont fermés.